La terrasse & l’ascenseur. Photos André Houllier, 2016 et 2017.

l’appel de la forêt

Durant les 4 ou 5 étages qui nous séparent de la surface, le panneau lumineux de l’ascenseur s’anime et comme il se doit, une musique relaxante siffle à nos oreilles. L’image d’un sentier en forêt nous suit, elle aussi, à la trace et sans jamais nous rattraper puisque nous savons que là-haut à l’air libre, nous ne trouverons que du bitume sous nos pieds.

i114 - 2017