J’ai flouté en partie cette image pour permettre à son arrière plan de concurrencer le premier plan, enfin j’ai redonné du contraste à ces quatre photographies qui pendent aux cimaises de la galerie. En utilisant ce subterfuge grossier et du coup facilement décelable, je pense ne pas en rajouter dans l’effet «hyperréaliste» d’une mise en scène macabre. Je me demandais quel regard les spectateurs de ce drame posaient dorénavant sur ces paysages que pour ma part, je ne peux plus qualifier de carte postale.

L’ambassadeur russe Andreï Karlov est assassiné alors qu’il prononçait un discours dans une galerie d’art à Ankara. D’après une photographie de Burhan Ozbilici - 2016

meutre dans une galerie d’art

i102 - 2013